Création de site web : 7 choses à retenir

Les entreprises souhaitant faire créer leur site internet par un prestataire de services doivent impérativement établir un contrat de création de site internet.

Grâce à ce contrat, les clients et leurs fournisseurs de services (peut-être des développeurs Web gratuits) peuvent assurer le bon fonctionnement du service et définir diverses conditions inhérentes au service de création de site web.

Lors de la rédaction d’un contrat de conception de site web, veuillez garder à l’esprit les 7 éléments suivants.

1. Établir un cahier des charges

Le cahier des charges est un document important car il vise à définir en détail les exigences du client et les contraintes qu’il impose aux développeurs web.

Son objectif est d’éviter tout malentendu dans le processus de service: il garantit que les deux parties conviennent de la manière de continuer à créer le site web et fournit une référence aux clients pour évaluer le travail du fournisseur de services.

À savoir: téléchargez le modèle de spécification gratuit sur Cahierdescharges.com.

2. Spécifications

Ce document est essentiellement une version plus technique de la spécification.

Il s’agit d’une directive que les fournisseurs de services doivent suivre attentivement lors de la création d’un site web.

3. Acceptez les conditions

L’acceptation des conditions est très importante car elle permet aux clients de s’assurer que le service est conforme aux spécifications lors de la livraison du site web. Nous distinguons:

L’acceptation temporaire consiste en une série de tests (appelés «cas de test») développés et approuvés par le client. Si le client pense qu’il y a un problème, il peut conserver ou refuser d’accepter temporairement: le prestataire doit apporter les modifications nécessaires;
Formule finale: le client et le fournisseur de services qui ont créé le site web reconnaissent qu’il répond aux spécifications.

4. Prix du service

Le contrat doit préciser le prix de création du site web.

La rémunération des développeurs web peut bien entendu être échelonnée; dans ce cas, le contrat doit préciser la date de paiement et son montant respectif.

Assurez-vous également d’inclure les frais de retard.

5. Les droits de propriété intellectuelle

Par défaut, un site web appartient à la personne qui l’a développé.

C’est pourquoi il est indispensable d’inclure une clause de cession des droits d’auteur dans le contrat ; de cette façon, le client récupérera les droits du prestataire et sera seul propriétaire de son site.

6) Les vices cachés
Il est conseillé d’inclure dans le contrat de conception une garantie contre les vices cachés.

Cette dernière vous prémunit contre les défauts dissimulés que pourrait contenir le site web (faille de sécurité, par exemple).

Si le client découvre un défaut de ce type, il dispose d’un délai de 2 ans pour valoir la garantie contre les vices cachés.

7. Le devoir d’information et de conseil

Le prestataire, avec son expertise du développement web, se doit d’informer son client et de lui faire part des différentes options qui s’offrent à lui pour la création de son site.

Le prestataire a aussi un rôle de conseil et se doit de proposer de plein gré les meilleures solutions possibles.

Ces différentes obligations doivent paraître dans votre contrat de conception de site internet.

N’oubliez pas de prendre en compte ces 7 points dans la rédaction de votre contrat de conception de site internet et prenez aussi connaissance des éléments fondamentaux d’un contrat de prestation, de manière générale.

Laisser un commentaire